Vingt-cinquième dimanche du temps ordinaire

dimanche 20 septembre 2020

Première lecture

Is 55:6-9

Cherchez l`Éternel pendant qu`il se trouve; Invoquez-le, tandis qu`il est près. Que le méchant abandonne sa voie, Et l`homme d`iniquité ses pensées; Qu`il retourne à l`Éternel, qui aura pitié de lui, A notre Dieu, qui ne se lasse pas de pardonner. Car mes pensées ne sont pas vos pensées, Et vos voies ne sont pas mes voies, Dit l`Éternel. Autant les cieux sont élevés au-dessus de la terre, Autant mes voies sont élevées au-dessus de vos voies, Et mes pensées au-dessus de vos pensées.

Deuxième lecture

Ph 1:20c-24,27a

selon ma ferme attente et mon espérance que je n`aurai honte de rien. mais que. maintenant comme toujours. Christ sera glorifié dans mon corps avec une pleine assurance. soit par ma vie. soit par ma mort. car Christ est ma vie. et la mort m`est un gain. Mais s`il est utile pour mon oeuvre que je vive dans la chair. je ne saurais dire ce que je dois préférer. Je suis pressé des deux côtés. j`ai le désir de m`en aller et d`être avec Christ. ce qui de beaucoup est le meilleur. mais à cause de vous il est plus nécessaire que je demeure dans la chair. Seulement. conduisez-vous d`une manière digne de l`Évangile de Christ. afin que. soit que je vienne vous voir. soit que je reste absent. j`entende dire de vous que vous demeurez fermes dans un même esprit. combattant d`une même âme pour la foi de l`Évangile.

Évangile

Mt 20:1-16a

Car le royaume des cieux est semblable à un maître de maison qui sortit dès le matin, afin de louer des ouvriers pour sa vigne. Il convint avec eux d`un denier par jour, et il les envoya à sa vigne. Il sortit vers la troisième heure, et il en vit d`autres qui étaient sur la place sans rien faire. Il leur dit: Allez aussi à ma vigne, et je vous donnerai ce qui sera raisonnable. Et ils y allèrent. Il sortit de nouveau vers la sixième heure et vers la neuvième, et il fit de même. Étant sorti vers la onzième heure, il en trouva d`autres qui étaient sur la place, et il leur dit: Pourquoi vous tenez-vous ici toute la journée sans rien faire? Ils lui répondirent: C`est que personne ne nous a loués. Allez aussi à ma vigne, leur dit-il. Quand le soir fut venu, le maître de la vigne dit à son intendant: Appelle les ouvriers, et paie-leur le salaire, en allant des derniers aux premiers. Ceux de la onzième heure vinrent, et reçurent chacun un denier. Les premiers vinrent ensuite, croyant recevoir davantage; mais ils reçurent aussi chacun un denier. En le recevant, ils murmurèrent contre le maître de la maison, et dirent: Ces derniers n`ont travaillé qu`une heure, et tu les traites à l`égal de nous, qui avons supporté la fatigue du jour et la chaleur. Il répondit à l`un d`eux: Mon ami, je ne te fais pas tort; n`es-tu pas convenu avec moi d`un denier? Prends ce qui te revient, et va-t`en. Je veux donner à ce dernier autant qu`à toi. Ne m`est-il pas permis de faire de mon bien ce que je veux? Ou vois-tu de mauvais oeil que je sois bon? - Ainsi les derniers seront les premiers, et les premiers seront les derniers.