Sixième dimanche de Pâques

dimanche 9 mai 2021

Première lecture

Ac 10:25-26,34-35,44-48

Lorsque Pierre entra, Corneille, qui était allé au-devant de lui, tomba à ses pieds et se prosterna. Mais Pierre le releva, en disant: Lève-toi; moi aussi, je suis un homme. Alors Pierre, ouvrant la bouche, dit: En vérité, je reconnais que Dieu ne fait point acception de personnes, mais qu`en toute nation celui qui le craint et qui pratique la justice lui est agréable. Comme Pierre prononçait encore ces mots, le Saint Esprit descendit sur tous ceux qui écoutaient la parole. Tous les fidèles circoncis qui étaient venus avec Pierre furent étonnés de ce que le don du Saint Esprit était aussi répandu sur les païens. Car ils les entendaient parler en langues et glorifier Dieu. Alors Pierre dit: Peut-on refuser l`eau du baptême à ceux qui ont reçu le Saint Esprit aussi bien que nous? Et il ordonna qu`ils fussent baptisés au nom du Seigneur. Sur quoi ils le prièrent de rester quelques jours auprès d`eux.

Deuxième lecture

1 jn 4:7-10

Bien-aimés, aimons nous les uns les autres; car l`amour est de Dieu, et quiconque aime est né de Dieu et connaît Dieu. Celui qui n`aime pas n`a pas connu Dieu, car Dieu est amour. L`amour de Dieu a été manifesté envers nous en ce que Dieu a envoyé son Fils unique dans le monde, afin que nous vivions par lui. Et cet amour consiste, non point en ce que nous avons aimé Dieu, mais en ce qu`il nous a aimés et a envoyé son Fils comme victime expiatoire pour nos péchés.

Évangile

Jn 15:9-17

Comme le Père m`a aimé, je vous ai aussi aimés. Demeurez dans mon amour. Si vous gardez mes commandements, vous demeurerez dans mon amour, de même que j`ai gardé les commandements de mon Père, et que je demeure dans son amour. Je vous ai dit ces choses, afin que ma joie soit en vous, et que votre joie soit parfaite. C`est ici mon commandement: Aimez-vous les uns les autres, comme je vous ai aimés. Il n`y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis. Vous êtes mes amis, si vous faites ce que je vous commande. Je ne vous appelle plus serviteurs, parce que le serviteur ne sait pas ce que fait son maître; mais je vous ai appelés amis, parce que je vous ai fait connaître tout ce que j`ai appris de mon Père. Ce n`est pas vous qui m`avez choisi; mais moi, je vous ai choisis, et je vous ai établis, afin que vous alliez, et que vous portiez du fruit, et que votre fruit demeure, afin que ce que vous demanderez au Père en mon nom, il vous le donne. Ce que je vous commande, c`est de vous aimer les uns les autres.