Septuagésime dimanche

dimanche 17 février 2019

Épître

1 co 9:24-27,10:1-5a

Ne savez-vous pas que ceux qui courent dans le stade courent tous, mais qu`un seul remporte le prix? Courez de manière à le remporter. Tous ceux qui combattent s`imposent toute espèce d`abstinences, et ils le font pour obtenir une couronne corruptible; mais nous, faisons-le pour une couronne incorruptible. Moi donc, je cours, non pas comme à l`aventure; je frappe, non pas comme battant l`air. Mais je traite durement mon corps et je le tiens assujetti, de peur d`être moi-même rejeté, après avoir prêché aux autres. Frères, je ne veux pas que vous ignoriez que nos pères ont tous été sous la nuée, qu`ils ont tous passé au travers de la mer, qu`ils ont tous été baptisés en Moïse dans la nuée et dans la mer, qu`ils ont tous mangé le même aliment spirituel, et qu`ils ont tous bu le même breuvage spirituel, car ils buvaient à un rocher spirituel qui les suivait, et ce rocher était Christ. Mais la plupart d`entre eux ne furent point agréables à Dieu, puisqu`ils périrent dans le désert.

Évangile

Mt 20:1-16

Car le royaume des cieux est semblable à un maître de maison qui sortit dès le matin, afin de louer des ouvriers pour sa vigne. Il convint avec eux d`un denier par jour, et il les envoya à sa vigne. Il sortit vers la troisième heure, et il en vit d`autres qui étaient sur la place sans rien faire. Il leur dit: Allez aussi à ma vigne, et je vous donnerai ce qui sera raisonnable. Et ils y allèrent. Il sortit de nouveau vers la sixième heure et vers la neuvième, et il fit de même. Étant sorti vers la onzième heure, il en trouva d`autres qui étaient sur la place, et il leur dit: Pourquoi vous tenez-vous ici toute la journée sans rien faire? Ils lui répondirent: C`est que personne ne nous a loués. Allez aussi à ma vigne, leur dit-il. Quand le soir fut venu, le maître de la vigne dit à son intendant: Appelle les ouvriers, et paie-leur le salaire, en allant des derniers aux premiers. Ceux de la onzième heure vinrent, et reçurent chacun un denier. Les premiers vinrent ensuite, croyant recevoir davantage; mais ils reçurent aussi chacun un denier. En le recevant, ils murmurèrent contre le maître de la maison, et dirent: Ces derniers n`ont travaillé qu`une heure, et tu les traites à l`égal de nous, qui avons supporté la fatigue du jour et la chaleur. Il répondit à l`un d`eux: Mon ami, je ne te fais pas tort; n`es-tu pas convenu avec moi d`un denier? Prends ce qui te revient, et va-t`en. Je veux donner à ce dernier autant qu`à toi. Ne m`est-il pas permis de faire de mon bien ce que je veux? Ou vois-tu de mauvais oeil que je sois bon? - Ainsi les derniers seront les premiers, et les premiers seront les derniers.